A la veille de l’année 1987, FR3 met les bouchées doubles pour offrir à ses téléspectateurs un réveillon de choix.

Mardi 30 décembre 1986 – FR3 à 20h
Tous en piste
Présenté par Jean Pierre Descombes

La soirée commence, comme tous les soirs de la semaine, avec « Tous en piste » à 20h où les artistes viennent chanter sous le chapiteau du cirque. Les enfants ont pu y retrouver Dorothée venue chanter « Maman », le 30 décembre, dans ce spectacle soutenant l’UNICEF.


Mercredi 31 décembre 1986 – FR3 à 20h30
Soirée du réveillon

Vient ensuite une émission originale mettant en scène de drôle de martiens, un Père Noël et un génie. Mélange de sketch et de chansons, c’est l’occasion de retrouver Jacky auprès de Dorothée qui interprète « Maman » dans un décor digne de Magnum.


Mercredi 31 décembre 1986 – FR3 à 22h20
C’est demain 87
Présenté par Guy Lux

A 22h25, Guy Lux prend l’antenne pour une émission spéciale de « C’est aujourd’hui demain ». Pour le réveillon, l’animateur reçoit de nombreuses célébrités qui viennent grâce à un jeu de roulette récolter des dons pour « Les petits frères des pauvres » soutenu par l’Abbé Pierre. Si le concept est bien compliqué, c’est l’occasion de retrouver Jean Lefevre, Rika Zarai ou Léon Zitrone autour de la table. Coté variété, les enfants sont à l’honneur avec la présence de Douchka, d’Emmanuelle et de Dorothée. A leur côté, Jean-Luc Lahaye, Desireless ou encore Marc Lavoine.


A l’image des règles du jeu, le déroulement de l’émission est compliqué. En effet pour la première fois, les téléspectateurs vont assister à l’élection de Miss France. L’émission a commencé en retard, le standard explose devant recevoir les promesses de dons et les votes pour les Miss. Vous avez tous en tête les images de Guy Lux s’énervant à l’annonce des résultats maintes fois rediffusées dans les bêtisiers.


Guy Lux parle vraiment beaucoup et n’arrivera pas à rattraper le retard. Les vœux des artistes seront présentés à 00h12 entrecoupé par une astrologue venue annoncer l’horoscope pour l’année à venir. L’animateur est très tendu et perd un peu le contrôle de son émission. Au standard, c’est la panique, ils n’ont pas le temps de faire les comptes et Guy Lux fait pression sur le plateau. Le pauvre Céleste, en duplex depuis les studio d’Europe 1, s’en souvient encore…


Finalement, au grand dam de Miss Réunion, c’est Nathalie Marquay qui remporte la couronne, huée par le public présent. La 4ème dauphine s’est fait la malle en braillant. Bref, l’année 1987 commence plutôt mal sur le plateau mais notre Dorothée et les invités autour d’elle semblent s’en amuser. Ils reprennent tous en chœur dans une terrible cacophonie « Vive le vent » accompagné au piano par Richard Clayderman.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
11 ans après l'éclatement de l'ORTF et la naissance des 3 chaînes nationales TF1, Antenne 2…