Les programmes jeunesse de la 5ème chaîne démarrent timidement, en effet les jeunes téléspectateurs n’auront le droit qu’à des épisodes inédits des « Schtroumpfs ». Il faudra attendre le 2 mars 1987 pour qu’un vrai rendez-vous quotidien s’installe sous le titre « Youpi ! L’école est finie ! » du lundi au samedi dans lequel les jeunes téléspectateurs découvrent « Princesse Sarah ».
Viendront s’ajouter: « T’as l’bonjour d’Albert », « Cathy la petite fermière » et Robotech.
A la rentrée 1987, Dorothée arrive sur TF1 et la guerre entre les 2 chaînes commence. La Cinq met les bouchées doubles pour proposer des nouveautés ainsi débarquent « Emi magique », « Dans les Alpes avec Annette » ou encore « Jeanne et Serge » dès le 31 août 1987.

En 1988, de nouvelles séries intègrent l’émission: « Flo et les Robinson suisses », « Laura ou la Passion du théâtre », « Pollyanna », « Susy aux Fleurs Magiques », « Les Aventures de Claire et Tipoune », « Cynthia ou le Rythme de la vie », « Embrasse-moi Lucile », « Sandy Jonquille »… et la liste est longue. Toutes ces séries ont en commun que c’est à Claude Lombard que l’on confie l’interprétation des génériques devenant ainsi la voie des dessins animés de la 5 par excellence. Si TF1 a Bernard Minet, La 5 a elle-aussi son interprète phare. C’est plus d’une cinquantaine de chansons que la chanteuse enregistrera.

Elle prête aussi parfois sa voix aux personnages comme Creamy par exemple.
Au début des années 1990, elle commence à diriger les parties musicales de plusieurs films : « La Belle et la Bête » (1er doublage), « Cendrillon » (doublage de 1992), « Tom et Jerry, le film », « Le Prince d’Égypte »… À la même période, elle enregistre six albums avec « Les Chatons », le chœur d’enfants qu’elle dirige.

Dans les années 1990, elle rejoint le Pat Benesta Orchestra, spécialisé dans les reprises, et enregistre alors de nombreux covers de génériques et de hits TV pour enfants, comprenant des chansons de Dorothée, Chantal Goya, Ariane Carletti et Hélène Rollès.

Parallèlement, elle poursuit une carrière dans le doublage en tant qu’interprète et adaptatrice. Elle s’occupe depuis principalement de l’adaptation française des chansons de films et de séries d’animation, ainsi que de leur direction musicale, parmi lesquels « Dora l’exploratrice », tous les « Winnie l’ourson », la série du « Petit Dinosaure », « Charlie et la Chocolaterie », etc…

Si elle continue de chanter ses génériques lors de concert ou de soirées dédiés aux nostalgiques, rappelons qu’elle a commencé sa carrière bien avant l’arrivée de la 5ème chaîne.

Fille de la chanteuse de cabaret et compositrice Claude Alix, Claude Lombard baigne très jeune dans le monde de la musique. Elle apprend le piano et la guitare, compose des chansons puis s’inscrit, une fois son baccalauréat en poche, à l’Institut national supérieur des arts du spectacle de Bruxelles.

En 1968, Claude Lombard est choisie pour représenter la Belgique au Concours Eurovision de la chanson. Elle y interprète « Quand tu reviendras » et qui termine 7ème.

Elle s’installe ensuite à Paris où elle écrit la musique de la comédie musicale « Attention fragile » pour Anny Duperey et Bernard Giraudeau, en 1979, puis enregistre son propre album produit par Jacques Bedos.

Le producteur Lucien Adès la remarque et lui fait enregistrer quelques disques pour enfants, parmi lesquels « les Chansons devinettes » des « Visiteurs du mercredi ».

Elle participe au doublage de la série « Fraggle Rock », puis devient la voix chantée de Piggy dans la série « Les Muppet Babies », dont elle interprète le générique aux côtés de Jean-Claude Corbel, avec lequel elle travaille régulièrement par la suite.

On lui doit aussi l’interprétation des génériques de « Winnie l’ourson » et de « Bon week-end Mickey » diffusés dans le « Disney Channel » sur FR3 à partir de 1985, ou de la série « Les Snorky », diffusée sur TF1 dès 1986.


Le 20 septembre 2021 nous apprenons le décès de cette grande dame qui aura marquée les esprits de toute une génération.

Le 24, « « The Générique TV Show » » lui rend hommage en rediffusant quelques extraits de ses interviews, de jolies passages musicaux et les témoignages de ses amis et collègues Barbara Tissier, Kelly Marot, Patrice Schreider ou encore Olivier Fallaix, co-auteur du livre « La belle histoire des génériques télé »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Maureen Dor nait le 17 novembre 1970 à Ixelles en Belgique d’un père spécialisé dans la…