Dorothée n’est pas seulement l’idole d’une génération, elle est aussi, je pense, le symbole d’une période, d’un média: la télévision. La jeune femme débute sur l’ORTF sous l’impulsion de Jacqueline Joubert, une des premières speakerines ayant réussi à faire sa place dans un milieu particulièrement masculin. Dorothée prend le relais de cette femme apportant une touche de modernité et surtout de liberté. Son début de carrière est un peu houleux, suivant les turbulences de l’éclatement de l’ORTF, la télévision se redéfinie. Dorothée a son propre ton, peut-être un peu en avance sur son temps, elle est remerciée par une autre grande dame de la télévison, Eliane Victor sûrement moins visionnaire que sa consœur de la deuxième chaîne. Elle n’est apparemment pas faîte pour animer des émissions pour enfants, la suite prouvera le contraire.
A 25 ans, elle tient les rênes d’une émission devenue culte « Récré A2 ». Dorothée est également une des premières personnalités du petit écran a l’avoir transpercé pour illuminer les salles obscures et ce à plusieurs reprises. Elle réussie même à mener une carrière de chanteuse. Dorothée sait évoluer avec son temps et suit les évolutions. Elle découvre le « Téléthon » et tente de l’importer, encore une fois trop tôt… pour certains.
C’est le moment de couper le cordon et de s’émanciper. Elle s’éloigne d’Antenne 2 et de sa marraine Jacqueline Joubert pour poursuivre sa carrière sur TF1 fraîchement privatisée. Après 10 ans d’intense succès, cette fois, elle est victime du déploiement des bouquets satellites et de la nouvelle rivalité TF1/AB prod.
Il faudra attendre une nouvelle révolution télévisuelle pour que Dorothée,  profitant de l’ouverture de la Télévision Numérique Terrestre, retrouve le chemin des plateaux télé…
Si elle n’anime, aujourd’hui, plus aucune émission, la présence ou même l’évocation de Dorothée garantie toujours une bonne audience, nombreuses sont les rétrospectives, les reportages… La télévision d’aujourd’hui, qu’elle a influencé par sa liberté de ton et son espièglerie, lui rend hommage et témoigne que Dorothée est bien une icône cathodique.
Sainte Dorothée
Répertorié avec l’aide des sites référence Génération Dorothée, Les pages Dorothée, Dorothée Magazine, Secret Love, Le grenier de la télé et plus particulièrement Karimbo 52, je vous propose ce que je crois être le plus grand référentiel jamais réalisé des passages télévisuels de l’animatrice-actrice-chanteuse Dorothée.
Bien-sûr en bientôt 50 ans de carrière, il est parfois difficile de trouver les archives et les informations exactes. C’est pourquoi, vos commentaires, souvenirs et renseignements sont plus que bienvenus afin de compléter et d’améliorer cette liste… (Merci d’en indiquer la source)
Alors tous à vos Télé 7 Jours, Télé Poche et autres magazines à la pêche aux infos.

Vous comprendrez que cette rubrique est évolutive, je vous invite donc à revenir dessus régulièrement pour découvrir ou redécouvrir les passages de notre vedette télévisuelle.

Mercredi 26 septembre 1973

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Si l’on accorde 2 grands rôles au cinéma à Dorothée dans “L’amour en fuite” et dans…