Pierre a eu la bonne idée de proposer une biographie de Dorothée en anglais pour le public international, voici sa traduction…
Un grand merci à lui!
Find here the English version

Son enfance :

dorothee-enfantDorothée (Frédérique Hoschedé) est née le 14 juillet 1953 à Paris, le jour de la Fête Nationale, sa grand-mère lui avait fait croire que les feux d’artifice était tirés en son honneur !
Sa mère était femme au foyer et son père ingénieur. Elle a un grand frère, Jean-François.
Elle fréquente une école privée très stricte à Bourg-la-Reine dans la région parisienne. Durant son enfance, elle pratique la danse, le piano et l’équitation. A 11 ans, elle remporte le troisième prix d’un concours de piano.
2 ans plus tard, elle rend visite à Sue, sa correspondante en Angleterre, elle découvre le Rock’n’roll, Les Beatles, Les Rolling Stones…
Elle passe son Baccalauréat et étudie l’Anglais…

Ses débuts :

Au cours de son avant-dernière année de lycée, Frédérique participe à un concours de théâtre. Elle joue un rôle dans une version moderne d' »Un caprice » d’Alfred de Musset. Elle met elle-même la pièce en scène! Sa troupe remporte le premier prix. L’un des membres du jury est une dame appelée Jacqueline Joubert, elle travaille à la télévision française. Elle la remarque et lui demande si elle souhaite présenter une émission. La jeune femme accepte. Deux ans plus tard, en 1973, elle est contactée et invitée à présenter un court programme pour les enfants accompagnée d’une marionnette appelée Blablatus. Comme le prénom Frédérique convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes, on lui choisit le pseudo de « Dorothée », l’émission s’appelle :« Les mercredis de la jeunesse ». Mais la télévision française est soudainement restructurée et l’émission est retirée.

Les jeunes années :

L’année suivante, elle présente “Le club”, une rubrique « live » de l’émission jeunesse “Les visiteurs du mercredi”. Elle anime ensuite un jeu télévisé appelé “Réponse à tout” mais elle manque d’assurance et d’autorité face aux candidats ! Malheureusement, la responsable du programme Eliane Victor la juge incompétente et lui conseille de changer de métier. Dorothée est licenciée et se retrouve au chômage. Elle travaille comme secrétaire dans une fabrique de robinets, puis comme serveuse, et enfin comme femme-sandwich dans un supermarché !

Retour à la télé :

Elle trouve finalement un emploi en tant que doublure lumière sur les plateaux de télévision. Alors qu’Antenne 2 organise un casting pour ses speakerines, Dorothée tente sa chance et réussi ! Lors de la sélection, elle était censée simuler l’interview d’un réalisateur; un peu nerveuse, elle pose sa première question et ajoute « Ce n’était pas du tout ma question, mais répondez s’il vous plaît ! ». Elle fait sa première annonce le 1er avril 1977.

Récré A2 :

Les premières années :

En septembre 1977, Jaqueline Joubert l’appelle de nouveau; elle souhaite créer avec elle une nouvelle émission jeunesse : « Dorothée et ses amis ». Les enfants adorent.
L’émission est repensée et rebaptisée « Récré A2 » en 1978. Le programme est un mélange de dessins animés, de rubriques, de séries… Ça ne devait durer qu’un été, ça a duré en fait 10 ans ! Dorothée est donc à la fois présentatrice des programmes et animatrice d’un programme ! Plusieurs présentateurs l’accompagnent dont un célèbre dessinateur français : Cabu. Il réalise alors une drôle de caricature représentant Dorothée au très long nez pointu ! Ce personnage est devenu très célèbre.

L’actrice et la chanteuse :

Dans « Récré A2 », Dorothée a souvent l’occasion d’interpréter différents rôles.
Toujours en 1977, elle joue dans« L’amour en fuite » de François Truffaut.
« Récré A2 » a de plus en plus de succès, les enfants apprécient beaucoup l’animatrice ! On lui demande d’enregistrer un conte musical pour enfants, sur ce disque, elle devait chanter quelques couplets. Elle a d’abord refusé mais a finalement accepté et enregistré tout un album appelé “Dorothée au pays des chansons” produit par Jean-Luc Azoulay et Claude Berda (AB production).
Puis, elle a interprété des génériques de dessins animés (comme « Candy » ou « Les Schtroumpfs »), et des dizaines de chansons folkloriques pour une séquence de « Récré A2 » appelée “Le jardin des chansons”.
Pendant cette période, elle devient une star polyvalente : présentatrice, chanteuse, comédienne et speakerine !
En 1980, elle a joué dans un autre film « Pile ou face » de Robert Enrico, son deuxième et dernier film de cinéma.

Le début des années 80 :

petit-train-dorotheeEn 1981, les présentateurs de « Récré A2 » ont joué dans une comédie musicale à « l’Olympia », une célèbre salle de concert parisienne. Le spectacle est en fait l’adaptation du disque « Au pays des chansons ».
En 1982, Jean-François Porry, l’un de ses producteurs, lui crée tout un album.
De 1982 à 1997, elle enregistre un album par an ! Ses premiers succès sont « Tchou tchou le petit train » et « Rox & Rouky ». Le 45 Tours « Hou la menteuse / La valise » est probablement le plus grand succès de sa carrière. La chanson « La valise » est une énumération de ce qu’elle met dans son bagage, et il y aura une nouvelle version dans chaque album !
Les années suivantes, elle enregistre certains de ses principaux succès: « Pour faire une chanson », « Qu’il est bête », « Allo allo monsieur l’ordinateur », « Vive les vacances », « Maman »…
Elle gagne une « Victoire de la Musique » pour la chanson du film « L’Aventure des Ewoks: La caravane du courage », dont elle est aussi la narratrice.
Elle enregistre même la version anglaise mais celle-ci reste inédite: “Maybe more than us” (6’52)

Parallèlement, elle continue la présentation de « Récré A2 » et se produit sur scène dans des comédies musicales (« Dorothée – Tambour Battant » en 1981 / « Au royaume de Diguedondaine » en 1982 / « Pour faire une chanson » en 1983 / « On va faire du cinéma » en 1985).
Elle est aussi au commande d’un grand show télévisuel pour les fêtes du Noël 1983.

« Récré A2 », l’institution :

recrea2-noel-1985« Récré A2 » était diffusé quotidiennement, matin et soir. Dorothée était assisté de nombreux autres animateurs: Jacky,Ariane, Corbier, Patrick, Charlotte, Marie, Alain, Zabou… certains pour quelques mois, d’autres pour des années…
De nombreuses stars étaient invitées dans l’émission. Dorothée pouvait chanter ses propres chansons, ce qui était un bon moyen de les promouvoir ! En 1986, elle donne son premier vrai concert (pas une comédie musicale) dans une très grande salle de concert française: Le Zénith.

Le Club Dorothée :

La fin des années 80 :

En 1987, Dorothée animait « Récré A2 » depuis presque 10 ans. Elle et ses producteurs sont contactés par une chaîne concurrente, TF1 leur propose un plus gros budget, des studios plus grands et des salaires très attractifs. Un nouveau programme voit le jour: « Club Dorothée », avec des dessins animés, des sketchs, des jeux… Il s’agissait d’une émission quotidienne, avant l’école, après l’école, et presque toute la journée les mercredis et pendant les vacances, avec un public et 5 animateurs : Dorothée, Ariane, Jacky, Patrick et Corbier; tous provenant de « Récré A2 ». En attendant, cette dernière a tenté en vain de survivre mais étant centré sur la personnalité de Dorothée, l’émission sans-elle n’était plus la même. Elle s’arrête en 1988 mais plus personne ne s’en souciait vraiment. Le « Club Dorothée » était vraiment plus attractif puisque les enfants pouvaient gagner des cadeaux sompteux, participer au programme… Les mercredis après-midi, l’équipe animait plus de 3 heures de direct avec un orchestre : « Les Musclés », qui étaient les musiciens officiels de Dorothée.

Les critiques :

Même si le programme était extrêmement populaire, il a également été très critiqué par les politiciens, les parents, les intellectuels et le corps enseignants. En fait, la plupart des dessins animés japonais étaient jugés trop violents. De plus, les jeux et les sketchs étaient considérés comme ridicules et stupides, parfois racistes. Et de terribles rumeurs circulaient autour de Dorothée, prétendant qu’ elle détestait les enfants, qu’elle avait joué dans des films porno ou qu’elle ne s’intéressait qu’à l’argent… Plusieurs fois, elle a répondu aux critiques en faisant des allusions dans des sketchs, des chansons… et elle a aussi accepté de se justifier dans certaines interviews, disant que les gens confondaient violence et action. Par exemple, dans une de ses chansons, elle dit qu’elle ne se soucie tout simplement pas de ce que les soi-disant intellectuels peuvent dire d’elle…

L’actrice :

Même si elle n’a plus joué dans aucun autre film de cinéma, Dorothée est apparue dans quelques épisodes de feuilletons japonnais et britanniques (notamment “66 Chump avenue” en 1991).
De 1987 à 1992, toute l’équipe joue dans une sitcom étrange et loufoque intitulée « Pas de pitié pour les croissants ». Dans une scène de cette série, on a pu voir deux vagabonds vider une poubelle dans laquelle ils ont trouvé un livre de Ségolène Royal qui les avait critiqués, et s’écriaient « Ce livre a l’air vraiment merdique ! ».
En 1996, elle interprète le thème d’un film documentaire“L’enfant des neiges”.

La chanteuse :

Bien sûr, elle n’avait pas renoncé à chanter ! Elle a continué à enregistrer de nombreux albums, et la plupart de ses chansons étaient de grands succès: « Docteur », « Attention danger », « La machine avalé », « Tremblement de terre », « Nicolas et Marjolaine », « Chagrin d’amour », « Les neiges de l’Himalaya », « Le collège des coeurs brisés », « Une histoire d’amour », « Bats toi », « 2394 », « Non non ne dis pas », « Bonheur city »
Elle a donné également de grands spectacles : au Zénith de Paris (en 1988 et 1996) and à Bercy (Alors la plus grande salle de France) en 1990, 1991, 1992, 1993, 1994, 1996… ! C’est la chanteuse qui a donné le plus de spectacles à Bercy (59 représentations).
Dorothée s’est également exportée jusqu’en Chine!

Autour du « Club » :

De 1987 à 1997, le « Club Dorothée » était une référence, une institution, Dorothée était partout tout le temps ! Ses programmes étaient diffusés environ 20 heures par semaine !
Deux magazines papier ont été créés et les enfants pouvaient commander une carte de membre.
Dorothée a également présenté quelques shows télé (en 1987, 1991, 1992, 1993, 1994) dans lesquels elle chante avec de grandes stars du Rock comme Chuck Berry, Percy Sladge, Cliff Richard, Ray Charles… Ses producteurs créèrent de nombreux sitcoms dont les acteurs devenaient chanteurs durant les après-midi du « Club Dorothée ». De 1993 à 1997, Dorothée présenta “Des millions de copains”, un programme où les téléspectateurs pouvaient découvrir des œuvres de bienfaisance. Chaque Noël, elle organisait une collecte de jouets pour les enfants défavorisés : « Le Noël de l’amitié ».

La fin :

En 1995, le dernier album de Dorothée a donné lieu à des conflits au sein de la société de disques : certaines parties du contrat n’avaient pas été respectées, par conséquent, l’album suivant fût bâclé et ne s’est pas vendu autant que les précédents…
De plus, ses producteurs ont voulu créer leur propre bouquet satellite, devenant concurrents pour TF1 où le « Club Dorothée » était diffusé. La chaîne décida de l’arrêter. Le « Club Dorothée » meurt à petit feux. Le temps d’antenne est réduit, TF1 ne sponsorise pas le dernier concert…La dernière émission est diffusé le 31 août 1997 proposant les meilleurs moments des 10 dernières années.

1997-2005 : Mais où est Dorothée ?

Lorsque l’émission s’est arrêté, Dorothée a subitement disparu, elle était totalement absente des médias même si les rumeurs prétendaient qu’elle reviendrait dans une série ou dans une télé-réalité.
De nombreux fans se sont manifestés sur internet, certains ont crée des sites à son sujet.
Elle est apparue une fois en 1998 dans l’Ecole des fans.
En 2005, Dorothée parraine un spectacle musical : “Au royaume des bonbons”.
Puis elle a accepté de participer à quelques émissions en tant qu’invitée pour témoigner de sa génération… Personne ne l’avait oubliée, ses fans ont désormais la vingtaine et elle leur manque.
Certains mélomanes créent des remixes de ses chansons!

2008: Dorothée is back !

En mars 2008, Jean-Luc Azoulay lance la nouvelle chaîne régionale « IDF1 » et Dorothée accepte de reprendre du service avec de nouvelles émissions qu’elle présente avec ses anciens copains du « Club Do »: “Choisissez vos animateurs”, “Vous avez du talent” et “Pas de pitié pour le net” proposant les vidéos internet les plus drôles !
Présente dans de nombreux festivals, elle écrit une partie d’un livre sur sa génération « Les années Dorothée ».
Certaines rumeurs ont circulé selon lesquelles elle chanterait à nouveau… et cela s’est avéré être vrai. En 2010, un nouvel album sort, les airs et les paroles sont dans la continuité directe de ses chansons précédentes et font écho à son passé. S’en suivent quelques concerts à l’ Olympia en Avril et une dernière prestation à Bercy en décembre, mais malheureusement, le producteur était trop ambitieux et les gradins étaient à moitié vides. En plus de cela, une tempête de neige s’abattait sur la France, ce qui a empêché de nombreux fans d’assister au spectacle.

Depuis 2010 :

dorothee-nicky-larsonDorothée passe désormais son temps dans sa maison en Normandie. Elle n’arrête pas de dire dans les interviews que cela ne la dérangerait pas de retravailler à la télévision, mais elle attend la bonne opportunité. Elle est apparue très rarement dans les médias : elle a animé 3 émissions d’« Incroyable Magie » en 2011.
Elle a également doublé un personnage du dessin animé « Garfield » en 2013.
Deux ans plus tard, pour célébrer le 30ème anniversaire de Bercy, elle revient sur la scène pour un nouveau « Tremblement de Terre ».
En 2018, elle apparaît pour un caméo dans le film « Nicky Larson et le parfum de Cupidon » de Philippe Lacheau.
Enfin on la retrouve épisodiquement dans des reportages pour témoigner de la génération « Club Dorothée ».


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Pierre a eu la bonne idée de proposer une biographie de Dorothée en anglais pour le…