Fille du poète Giani Esposito et de la comédienne Pascale Petit, la petite Bojidarka née le 26 juin 1963 à Saint-Cloud.
Mannequin enfant pour l’agence Elite, elle devient, à 20 ans, « Ambassadrice Disney ». Poussée par son beau-père Humbert Ibach, attaché de presse de Sheila et producteur de Karen Cheryl, la jeune femme prend la relève de Dorothée pour apporter à la firme aux grandes oreilles une présence sur les plateaux télé afin de promouvoir les productions du studio en France.


En 1984, sous le pseudonyme « Douchka » qui est son surnom, elle enregistre alors le 45 Tours « Mickey, Donald et moi », qui se vendra à plus de 400 000 exemplaires, un énorme succès qu’il va falloir assumer.



La chanteuse enregistre un album par an jusqu’en 1987 s’inspirant des héros Disney comme Baloo, Zorro ou Davy Crockett.



Pendant ces années, elle doit assurer la promo de 3 longs métrages: « Taram et le Chaudron magique » en 1985, « Basil détective privé » en 1986 et « Bernard et Bianca » en 1987.




Le 01 décembre 1985, Douchka participe à « L’école des fans », elle y interprète « Taram et le chaudron magique ». Trois semaines plus tard, le 27 décembre, c’est dans « L’Académie des 9 » qu’elle nous propose un autre tableau de la chanson.


On lui confie également l’interprétation des génériques de deux nouvelles séries d’animation pour la télévision « Les Gummi », diffusé à partir du 9 septembre 1986 dans « Disney Channel » sur FR3 puis dans le « Disney Club » de TF1 et « Les Wuzzles » diffusé d’abord sur Canal+ en septembre 1986 puis rediffusée l’année suivante dans le « Disney Channel » de la 3 toujours.




En 1987, Douchka participe au « Collaricocoshow » de Collaro sur La 5:




En 1988, elle est co-animatrice de « L’Été en baskets » durant deux mois sur Antenne 2 aux côtés de Marie Dauphin et Alain Chaufour puis « Bonjour les baskets » durant quatre mois avec Claude Pierrard. Ces émissions ne trouvent pas leur public, celui-ci restant scotché devient Dorothée et son Club.



En 1989, Douchka à maintenant 26 ans et se lasse de chanter des titres destinés aux enfants, elle rompt son contrat avec Disney espérant retrouver une liberté artistique.
« Au moment où j’étais sur scène, c’était fantastique, mais quand je revenais chez moi, j’étais toujours la princesse Disney. Si je quittais cet uniforme, je pouvais partir aux antipodes, mais je n’avais pas le droit, fallait que je reste dans ce personnage. »

Disney l’a déjà remplacé par la jeune Anne Meson qui reprend le flambeau et anime le « Disney Parade » aux côtés de Jean-Pierre Foucault. Pour l’anecdote, Anne a été choriste de Douchka sur le titre « Comme le dit toujours mon père ».




Douchka disparaît des médias et l’absence est difficile. Mais la jeune femme profite de ce moment pour se remettre en question et surtout pour devenir mère de 3 enfants.

En 1996, la jeune femme reprend son nom de famille et Douchka Esposito publie un recueil de poésies.
En 1997, on reconnaît sa voie sur le générique du dessin animé « Princesse Sissi », diffusé sur France 3.



En 1999, faute de succès et prête à tout pour « casser » cette image de chanteuse pour enfant qui lui colle à la peau, elle pose nue pour le magazine « Entrevue ».



Le 26 janvier 2005, Douchka fait un passage remarqué dans « Ca se discute », elle revient sur ses années « Lolita » et partage son projet d’album avec Didier Barbelivien.



Alors qu’elle anime le Télé-Shopping sur TF1, la chaîne lui propose de participer à son nouveau jeu de télé réalité « Première compagnie ».



En novembre 2009 sort « Bojidarka », un album autobiographique dont la chanteuse a écrit la majorité des textes. Malheureusement, c’est un échec commercial.




Le magazine télé « 100% MAG » sur M6 revient sur la carrière de l’artiste.


Le 08 février 2010, Jacky reçoit Douchka sur le plateau du JJDA.



En 2011, Douchka essaie encore une fois de revenir sur le devant la scène en publiant un livre autobiographique « Mes ailes brûlées ».

En 2012, elle joue dans un épisode de la série de réalité scénarisée de France 2, « Le Jour où tout a basculé ».



Pour « Les années bonheur « , l’ancienne idole des enfants accepte exceptionnellement de reprendre, en live et 25 ans après, ses succès Disney lors d’un Medley.



Le 25 janvier 2014, à la surprise générale, elle participe aux auditions à l’aveugle de la troisième saison de « The Voice ». Elle choisit d’interpréter le morceau de Vladimir Vavilov « Ave Maria de Caccini « . Si les téléspectateurs sont surpris de la voir apparaitre sur scène, et dans dans ce registre, aucun coach ne se retourne sur elle.



En 2015, elle participe à l’émission de télé-realité « Las Vegas Academy » sur W9.



Douchka enregistre la chanson de son père Giani Esposito « Le Clown » qu’elle sort en single en mars 2017, suivi d’un clip tourné au cirque Gruss.



En 2018, la chanteuse a finalement renoué avec son passé en se produisant sur scène dans un conte musical « Il était une fois la fabuleuse aventure de Douchka », dans lequel elle reprend les plus grands tubes de ses années Disney.



« Indivisibles » un nouvel album en hommage à son père est prévu en 2020.

« The Générique TV Show » : Douchka
« The Générique TV Show » #436
13 novembre 2020

Pour ne rien louper, inscris toi à la newsletter :


1 commentaire

faber · dimanche 30 juillet 2023 à 00:06

Douchka aurait pu être top model !

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Le 26 et 31 décembre 1980, Isabelle Arrignon revient au grenier fière d'annoncer l'arrivée prochaine de…