C’est en fréquentant les puces de Clignancourt vers l’âge de douze ans que le jeune Gérard commence à se passionner pour la magie tout en lisant les bandes dessinées de « Mandrake le Magicien ». Il continue ses études jusqu’à suivre la formation de l’école normale d’instituteurs et obtenir une licence de psychologie expérimentale à la Sorbonne. Hésitant entre une carrière artistique et l’enseignement, il est poussé par Eddie Barclay vers sa vocation. Il publie de nombreux livres sur la prestidigitation et la zététique.


Gérard Majax commence son métier de magicien dès l’âge de 18 ans, se produisant ici et là dans des cabarets. Son talent le mène à une première consécration puisqu’il participe à la tournée du Music Hall de France de l’Olympia avec des tours originaux.
Mais c’est au milieu des années 70, grâce à Armand Jammot (producteur des « Dossiers de l’écran » ou « Des chiffres et des lettres ») qui croit en lui, que sa carrière prend un élan certain puisque Majax sera largement médiatisé par plusieurs émissions de divertissement centrées sur la magie, qu’il animera avec bonheur : on retiendra alors des titres comme « Y’a un truc », « Abracadabra » ou « Passe-Passe ».



Ce sera sans doute l’émission qui nous intéresse ici, « la Caverne d’Abracadabra », qui marquera une certaine génération (celle des enfants nés dans le courant des années 70), puisque cette émission, d’abord programmée seule entre les saisons 1976 et 1978 en hebdomadaire, sera diffusée dans le cadre de Récré A2 dès 1978, puis chaque Samedi en 1980, aux côtés du dessin animé Pinocchio et ce, jusqu’en 1981.
Gérard Majax émerveille nos petits yeux avec « La caverne d’Abracadabra », que « Récré A2 » renferme jusqu’à fin décembre de l’année 1981. Il est accompagné de James Hodges, également ventriloque, avec Ratatruc le lapin. La spécialité de James dans la caverne, ce sont les dessins. Il s’amuse à détourner des esquisses, à réaliser des croquis à double sens. Il joue aussi avec des mots, en assemblant la chose ou l’animal qu’ils désignent avec les lettres. Il y a aussi « le Chinois », interprété par Gaëtan Bloom, que l’on peut reconnaître plus tard dans le film « Les Sous-doués ». Paul Gormand, lui, nous montre toutes les possibilités qu’offrent les ballons gonflables. Au début, Gérard anime une petite séquence, « Le Truc », dans laquelle il dévoile quelques-uns de ses secrets. Mais elle disparaît, comme par magie, avant que tout son répertoire s’épuise. Gérard Kunian forme avec James le duo de comiques magiciens Tric et Trac.



A la rentrée 1979, on retrouvera désormais Gérard Majax et « La caverne d’Abracadabra » le dimanche dans « Passe-Passe » à 15h15.
En 1980, la séquence retrouve la programmation de « Récré A2 » qui s’offre une nouvelle case le samedi après-midi. Elle se dote pour l’occasion d’un nouveau générique et accueille désormais des enfants, mais aussi des invités: Gérard Majax a toujours tenté de donner un coup de baguette magique à la carrière d’autres artistes.

Pour beaucoup, le nom de Gérard Majax reste une icône du monde de la magie. Il faut dire que plusieurs générations d’enfants l’ont vu très régulièrement dans les émissions de Dorothée comme invité ou intervenant (Récré A2 puis Club Dorothée).
Aujourd’hui moins présent sur le petit écran, il continue son métier d’artiste de façon prolifique, allant de galas en galas à travers le monde et nourrissant sans cesse de nouveaux projets.

Sources additionnelles:
Planète Jeunesse avec l’aide de Godai et Gérard Majax lui-même pour quelques précisions.

Livre: « Nos années Récré A2 (1978-1988) »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Le lundi 25 septembre 1978, Willy (aka William Leymergie) vient présenter aux téléspectateurs de "Récré A2"…