Pendant l’été 1978, « Papivole » n’est pas encore le dessin animé dont tout le monde se souvient. Le 06 juillet, Mila Boutan présente son concept à Gérard Chambre alors animateur du nouveau programme jeunesse « Récré A2 ».


La semaine suivante, le jeudi, démarre une série de 10 épisodes d’un « Papivole » mettant en scène des enfants réalisant des oeuvres dessinées souvent inspirées par la nature.



Après 2 semaines sans diffusion, « Papivole » revient, le 02 octobre, dans une nouvelle version. Toujours proposé par Mila Boutan, il s’agit désormais d’une série mettant en scène un jeune garçon, Julien, et son chien tous 2 en papiers découpés. Mila nous fera désormais vivre ses aventures tous les jours dans « Récré A2 ».


Le 24 janvier 1979, « Récré A2 » et Mila Boutan tente une expérience courageuse en proposant un épisode de « Papivole » en direct sur le plateau du mercredi. Si c’est un peu compliqué à gérer pour les animateurs et les techniciens, le résultat est là.


Les cinq minutes d’une aventure de « Papivole » sont filmées en temps réel et en Super 8 par une caméra tenue par un cadreur juché en haut d’un échafaudage. Ce plan, pour le moins acrobatique, permet de filmer la main de Mila Boutan qui donne vie à ses personnages faits de bouts de papiers découpés ou déchirés. Un second caméraman, posté sur le côté droit, filme également la scène. Ses images seront ajoutées au montage avant d’y plaquer le commentaire de Mila Boutan.



Mila Boutan est née à Alicante, en Espagne. Artiste peintre de formation, ancienne étudiante à l’ESAG et à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, Mila Boutan a commencé à faire des livres pour les enfants lorsqu’elle a eu les siens.
Soucieuse de faire de la littérature enfantine un moyen ludique et ingénieux pour favoriser l’éveil des sens, elle multiplie les formats de ses œuvres, du livre aux puzzles, en passant par les boîtes de jeux, les livres-jeux, et les livres-disques. En 1979, elle obtient le prix Graphisme de Bologne. À la télévision, elle anime pendant plusieurs années, « Papivole », où elle découpe et déchire des dessins en direct. Puis elle fonde Mila Éditions, en 1984, qui recevra quatre années de suite (en 1998, 1999, 2000 et 2001) le prix Ragazzi à Bologne, un exploit unique en son genre !

Source:
Osibo
Mila Editions


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
En ce jour de fête nationale 1978, les enfants sont gâtés sur la 2ème chaîne avec,…