Patrick Simpson-Jones est né le 23 septembre 1950 à Paris d’un père britannique et d’une mère corse. Il grandit en Angleterre, étudie en Europe et parle 4 langues. Il débute dans la presse écrite en 1975, spécialisé dans le journalisme sportif et la politique étrangère.
Alors qu’il travaille en Australie, Jacqueline Joubert lui propose d’intégrer, dès le 20 septembre 1978, l’équipe de « Récré A2 » où il anime une rubrique d’information sur les événements sportifs ou culturels se déroulant en France.



En 1980, entouré de Dorothée, William Leymergie et Ariane Gil, il se met brièvement à la chanson et réinterprète les génériques de San Ku Kaï, Albator ou encore Goldorak.


Parallèlement, en 1979, il intègre l’équipe des sports de Robert Chapatte d’Antenne 2, puis l’équipe de politique étrangère de François-Henri de Virieu avant de devenir en 1981, le premier présentateur des programmes de la télévision française.






Coté musique, en 1983, il sort 2 nouveaux titres « Bonsoir madame » et « Les mots gentils » enfin il reprend « La ballade de Davy Crockett » en 1986. En 1984, il raconte l’année « 2010 » un disque adapté du film « L’Année du premier contact »


Il devient le « joker » masculin de la chaîne et on le voit animer, de temps en temps, en remplacement de ses collègues l’émission « Télématin », le jeu « Des chiffres et des lettres » ou encore les émission dominicales de Jacques Martin « Incroyable mais Vrai » et « l’École des Fans ».

Patrick-Simpson-Jones

En septembre 1987, il quitte le service public pour TF1 pour accompagner son amie Dorothée à la présentation du Club Dorothée jusqu’en 1991. Ce sera l’occasion de chanter quelques génériques entre 2 tartes à la crème.




En 1991, il quitte le « Club Dorothée » et rejoint La Cinq pour y présenter le jeu « La Ligne de chance ». Sans succès, il revient vite sur TF1 pour présenter l’émission « Télé Vitrine » à la rentrée 91. L’année suivante, il fait son retour au Club Dorothée jusqu’en juin 1996.

Il s’installe dès lors en Floride, aux États-Unis et crée la société « Swing-Beep » spécialisée dans le Golf.
En 2008, il revient pour quelques semaines en France pour assurer, auprès de ses copains du Club Do, le lancement de la chaîne IDF1.


En janvier 2020, Patrick Simpson-Jones interviewé par Gala déclare « J’ai beaucoup aimé Dorothée, dans tous les sens du terme, on a été très proches. J’étais amoureux d’elle, elle a sans doute été l’une des personnes les plus importantes de ma vie. Je l’ai suivie sur TF1 et je garde un grand souvenir de cette période ».

Pour ne rien louper, inscris toi à la newsletter :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Pour vous raconter toute l’histoire de Croque Vacances en compagnie de Claude Pierrard, "La loi des…