Date historique dans l’histoire des émissions pour la jeunesse, voici la dernière émission présentée en direct par Dorothée. Nous sommes mercredi et comme d’habitude Dorothée est là accompagnée de ses copains Corbier, Cabu et Charlotte pour nous divertir pendant toute la matinée.
Dorothée est en petite forme, pour sa défense elle termine une tournée de plusieurs mois mais il semble que d’autres choses la tracassent.


En effet, Dorothée a été secrètement approchée par TF1, récemment privatisée qui recherche des animateurs stars pour ses nouveaux programmes. En fin d’émission, émue, l’animatrice fait ses aurevoirs à son équipe de scène et peut-être pas qu’à eux. Il semble qu’elle ait prévu d’être présente la semaine prochaine. Dans l’après-midi, elle sera bien là dans l’émission mais celle-ci a été enregistrée puisqu’il s’agit de la dramatique « La véritable et palpitante histoire du Roi Soleil » qui s’intercale entre les dessins animés et séries proposés.


Et puis, plus de nouvelles, jusqu’au samedi 06 juin 1987, où nous la retrouvons sur TF1, toujours enrhumée, dans « Bonjour la France » présenté par Jean-Claude Bourret. Les téléspectateurs apprennent son arrivée sur la chaîne. Interviewé par Paul Wermus, elle avoue être un peu triste et qu’elle regrette de n’avoir pas dit aurevoir à son public de la 2 mais qu’il est tant de « tourner la page pour de nouvelles aventures ».

Dorothée: une « grande récré » entre Antenne 2 et TF1

Dorothée n’assurera pas les émissions qu’elle devait présenter jusqu’à la fin juin sur Antenne 2 avant son départ pour TF1: elle vient de recevoir une lettre recommandée de la Deux mettant fin immédiatement à sa collaboration.
L’animatrice de « Récré A2 » devait arriver sur la Une durant l’été pour commencer ses nouvelles émissions le 2 septembre. Mais elle comptait rester sur Antenne 2 jusqu’à la fin de la saison. « Je suis triste car je ne pourrai pas dire aurevoir à mes petits téléspectateurs », a-t-elle déclaré. Selon Antenne 2, l’animatrice-chanteuse n’avait « prévenu personne qu’elle quittait la chaîne, même pas Jacqueline Joubert, la responsable des émissions pour la jeunesse ». Dorothée, elle, affirme qu’elle avait tenu au courant la chaîne de ses négociations, mais précise « qu’elle ne veut surtout ni guerre, ni polémique ». « J’ai toujours une grande tendresse pour Jacqueline Joubert, dit-elle, et j’espère que tout s’arrangera. Ce n’est pas vraiment grave, mais simplement dommage… ».

Le parisien du 25 mai 1987
Le parisien du 27 mai 1987

En effet, Jacqueline Joubert ayant appris la transaction de sa protégée avec TF1, par voie de presse, semble-t-il, se sent trahie et congédie la jeune femme avant même la fin de la saison. Dorothée serait même interdite sur les antennes du service public.

Elle se confie au journal « Le Parisien » de ce 27 mai:

« Déçue Jacqueline Joubert ? Certainement. Mais elle ne veut pas trop s’attarder sur le chagrin que lui cause le départ de sa vedette.
« Je l’ai connue enfant, elle devait avoir cinq ou six ans, nous confie-t-elle. Quand elle a voulu faire ce métier, j’ai tout fait pour qu’elle puisse arriver à devenir ce qu’elle rêvait d’être. En 1973, à sa sortie du lycée, je l’ai fait venir à la télévision et je lui ai trouvé ce prénom de Dorothée qui lui a porté bonheur. Aujourd’hui, elle décide de partir, je lui souhaite bonne chance et je lui dis qu’elle n’a plus de seconde maman. Je ne serais plus là pour l’aider à ne plus se méprendre sur elle-même. Je préfère sincèrement être à sa place qu’à la mienne. Car je ne pense pas qu’elle réalise très bien que les vrais stars ce ne sont pas celles qui présentent des émissions, fussent-elles les plus regardées ou les plus prestigieuses. (…) Nous tâcherons d’en faire d’aussi beaux mercredis qu’auparavant, répond Jacqueline Joubert. Sans l’ombre d’une inquiétude, je peux d’ores et déjà annoncer que ce seront Marie Dauphin et Charlotte Kady qui prendront le relais de Dorothée. Elles sont formidables. Et puis, elles seront entourées de tous ces jeunes bourrés de talent que sont Emmanuelle, Frank La Personne, Bertrand, François Corbier, Alain Chauffour et Bernard. Enfin, il y a Cabu, qui contrairement à ce qu’a annoncé Dorothée, reste avec nous. Je suis très touchée par sa décision de continuer à offrir son talent à A2. »

Article recueilli par Dorothée Blog


Le mercredi suivant c’est donc Charlotte qui prend la tête de l’animation rejointe par Marie Dauphin sur le plateau de « Récré A2 Matin » aux côtés d’un Cabu un peu triste dénonçant l’exil des animateurs sur les chaînes devenues commerciales. La semaine précédente, il s’en était d’ailleurs pris à Rika Zaraï sur le même sujet.

Si c’est le clip de « Lady Oscar » qui est diffusé, les génériques des Schtroumpfs et des Ewoks sont toujours ceux interprétés par Dorothée. Heureusement que cette dernière n’a pas gagné le concours du magazine Pif Gadget « Clip Parade », « Cobra » l’ayant remporté.

A noter que le Docteur Klein n’intervient pas non plus « exceptionnellement ». Exit aussi la rubrique « Courrier » et retour du fils de la directrice des programmes Antoine De Caunes que l’on avait déjà croisé dans l’émission. Il vient interviewer en anglais « Pee-Wee » qui sort un film au cinéma.


Dans l’article du Parisien, Jacqueline Joubert évoque « l’arrivée plus que possible de Pierre Desproges. « Pierre est presque décidé. Il aime les enfants et souhaiterait faire une émission pour eux. La seule chose qui le retienne encore, c’est son emploi du temps chargé. Ce qui n’est pas un problème définitif. » »

Source et Image additionnelles:
Le grenier de la télé
Dorothée Blog


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
12 juin 1987 – TF1 à 20h40 Présenté par Patrick Sabatier En juin 1987, Patrick Sabatier…