Soizic Corne, née le 31 mai 1946 à Quimperlé en Bretagne, ne se destine pas au petit écran, et étudie la décoration avant de travailler chez Lanvin. En 1968, la station de ski des Arcs, en Savoie, vient d’ouvrir et toute une pléiade de jeunes veut y tenter sa chance. On lui propose de s’essayer au micro pour la radio locale. Pendant quatre ans, elle anime quotidiennement la station en direct quatre heures durant. En organisant un séminaire pour Les Arcs, elle rencontre le chanteur Yves Heuzé qui devient son mari en 1969. Celui-ci est également caméraman pour la télévision et éditeur musical.
patrick-sabatier-soizic-corne
Elle a environ 26 ans lorsque des photographes lui proposent d’être rédactrice en chef de l’agence de photo Gamma. Elle y travaille depuis environ trois ans lorsque Patrick Sabatier vient à l’agence pour se faire photographier. Il parle d’elle à Christophe Izard, directeur des programmes jeunesse de TF1 qui prépare à l’époque la première grande émission consacrée aux enfants : « Les Visiteurs du mercredi ». Sabatier lui propose d’animer l’émission, elle décline l’offre, mais il la relance par téléphone. Elle se présente finalement au casting. Lors des essais, la jeune femme se distingue des autres candidates, et, en septembre 1976, Soizic Corne succède à Dorothée comme animatrice de la rubrique « Interdit aux plus de 10 ans » qui ouvre l’émission tournée en direct dans le studio 3 de la rue Cognacq-Jay.
Ses brèves sur les livres, les disques et le bricolage sont rythmées par les tours de magie de Garcimore et les interventions des extraterrestres Sibor et Bora. Elle côtoie d’autres personnalités de la petite lucarne telles que Paul-Émile Victor, Pierre Barbizet, François Diwo, Claude Pierrard, Jacques Trémolin, etc… et annoncera ainsi le premier passage à la télévision de Nicolas Hulot.
Elle quitte le programme qui l’a lancée en juin 1981, et anime « L’été en plus ».
ete-en-plus  » J’ai voulu prouver que je pouvais faire autre chose que m’adresser aux enfants, car lorsque que l’on parle à un public de six à dix ans, on a tendance à croire que l’on bêtifie.  » Soizic Corne peut être rassurée, en passant de l’émission  » les Visiteurs du Mercredi  » à celle de  » L’été en plus, » elle fait la preuve, si celle-ci était réellement à faire, que son quotient intellectuel ne laissait rien à désirer. Source: Ma télé 80 soizic-corne
Elle remplace Anne Sinclair dans « Féminin Présent » le mardi après-midi. De 1974 à 1987, elle a aussi co-animé le magazine « Temps libres » avec Jean-Claude Narcy. En parallèle à la télévision, elle reprend le micro pour les matinales d’ « Europe 1 ».
soizic-corne
En 1987, elle décide soudainement de stopper toute carrière médiatique, disant ne plus supporter son image. Elle entre alors à TF1 Pub Sponsoring où elle devient chargée de communication et s’occupe dès lors de la création de bandes-annonces avec les agences de publicité. En 1993, elle part en Nouvelle-Calédonie avec son mari. Deux ans plus tard, le couple revient en urgence en France métropolitaine, l’état de santé de son mari se dégradant. Il meurt en 1997. Après la mort de son mari, Soizic Corne revient s’installer en Bretagne, à Moëlan-sur-Mer, près de ses parents. Elle décide de retrouver la vie publique et devient conseillère municipale. « Je passais mon temps à râler dans mon coin, alors j’ai voulu apporter un petit quelque chose ». Très vite, elle déchante. Elle raconte avec colère : « C’est la seule fois de ma vie où je me suis senti frustrée ». « C’était un sacerdoce, toute cette mauvaise foi, j’avais la sensation de ne rien pouvoir faire, alors, pendant les conseils, j’allais piquer des gâteaux dans la mairie ! ». Elle se dit « écoeurée. De la politique, j’écoute tout mais je ne prends plus rien ». Aujourd’hui, c’est la peinture, une passion depuis toujours, qui rythme sa vie. « Je peins par période. Je laisse tout en bordel, j’y vais quand je le sens. Je fais des choses simples, des cerises, des pensées, des hortensias. Je suis une espèce de marchande des quatre saisons ! ». Source: Le télégramme
Au cours de l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » le 1er novembre 2014, le chroniqueur Aymeric Caron reproche à Patrick Sabatier, venu parler de son livre « 60 ans… et alors? », de ne pas évoquer celle qui animait « Les Visiteurs du mercredi » sur TF1 Soizic Corne à ses côtés. « Pourquoi vous ne l’avez pas contactée ? J’aurais aimé savoir ce qu’elle devient! », lance Aymeric Caron. « Parce que ça n’est pas possible, je crois », répond alors Patrick Sabatier.
Une séquence d’autant plus choquante que Soizic Corne n’est pas morte. Celle qui a quitté l’antenne en 1987 pour entrer à TF1 Pub Sponsoring s’est, après le décès de son mari (le chanteur Yves Heuzé) en 1997, installée à Moëlan-sur-Mer, en Bretagne, où elle s’est consacrée à la peinture et a exercé les fonctions de conseillère municipale. Le frère de Soizic Corne qui était devant l’émission samedi soir est très remonté contre la production d’ « On n’est pas couché ». « Quand on se dit professionnel, on vérifie ses informations », assène Denys Corne. « On peut réussir à retrouver tout le monde, la preuve ! Ils auraient dû vérifier et couper la séquence au montage. Ils ont voulu faire du buzz »…« On peut se planter en direct, ça arrive. Mais là, l’émission est enregistrée, il y a des assistants, ils auraient pu se renseigner. »« Pourquoi la productrice, Catherine Barma, n’a-t-elle pas coupé la séquence ? Pourquoi l’animateur annonce-t-il que ça ne sera pas coupé au montage ?», remarque Denys Corne. Si elle est toujours en vie, Soizic Corne est « dans une situation dramatique au niveau de sa santé, très difficile, et de son moral », dévoile Denys Corne, qui n’a pas souhaité en dire plus pour le moment sur le mal dont souffre sa sœur, âgée de 68 ans. « La famille va réagir officiellement dans les prochains jours » Source: Télé 2 Semaines La semaine suivante, Laurent Ruquier a présenté ses excuses à la famille de Soizic Corne en se plaçant en tête de son « Flop 10 », disant regretter ses « fous rires imbéciles et idiots ».
Patrick Sabatier avait de son côté exprimé ses regrets jeudi dans Nice-Matin : « On aurait dû couper la séquence au montage, comme on m’entend d’ailleurs le demander à l’antenne. J’étais embarrassé pour sa famille et pour elle, maintenant je ne crois pas que Laurent Ruquier – que je sais très humain – ait voulu nuire à quiconque », a déclaré l’animateur de Mot de passe. Pourquoi la séquence n’a-t-elle pas été coupée alors qu’ »On n’est pas couché » est enregistrée deux jours avant sa diffusion? Soizic Corne « étant évoquée à plusieurs reprises », ce n’était « malheureusement pas possible », avait expliqué en début de semaine France 2 dans un communiqué.« Ces passages étaient très maladroits, mais on a décidé, dès la fin de l’enregistrement, que Laurent Ruquier présenterait nos excuses dans le numéro suivant ». La chaîne assume son choix d’avoir diffusé l’émission telle quelle, sans bandeau pour démentir le décès de l’ex-animatrice. « Si la famille de Soizic Corne ou quelqu’un voit cela comme une façon de faire de l’audience, c’est son problème », nous a déclaré la chaîne.
Soizic-Corne-2019
5 ans plus tard, Soizic Corne qui lutte toujours contre la maladie, revient sur son parcours avec un livre en réponse à sa mort présumée: « Ma mort… quelle rigolade! ». Jean-Marc Morandini l’invite sur son plateau et évoque avec elle sa carrière et l’incident chez Ruquier.
Soizic-Corne-livre

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
L'Halloween, la Toussaint et la Fête des morts... Ces trois fêtes se suivent dans le calendrier…