Le Téléthon est organisé pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires (myopathies, myotonie de Steinert) essentiellement, mais aussi sur d’autres maladies génétiques rares. L’argent est également utilisé pour aider et accompagner les malades essentiellement atteints de myopathie.
Ce marathon télévisuel est originaire des USA.


telethon-1987
De gauche à droite: Jacques Chancel, Claude Sérillon, Alain Chaufour, Roger Zabel, Marie Dauphin, Charlotte Kady, Gérard Holtz, Michel Drucker, (…) et Bernard Barataud
© R. PICARD, ANTENNE 2 1987

Depuis 1987, le Téléthon français s’est imposé au fil des ans comme un événement unique en termes de mobilisation et de collecte. Lancé le vendredi 4 décembre à 20h30 sur Antenne 2 en direct des studios de Radio France. Pendant 28 heures non-stop, Michel Drucker, Claude Sérillon, Gérard Holtz et Jacques Chancel se relaient à l’antenne avec le parrain Jerry Lewis.


Au début du mois de mars 1954, sur la chaîne de télévision ABC se tient une émission que l’on commence à appeler « Téléthon ». Organisée contre la paralysie cérébrale, elle est présentée par l’acteur Bob Hope qui y reçoit la sublime actrice d’origine hongroise, Zsa Zsa Gabor.
Face au succès, en 1966, le Téléthon américain prend de l’ampleur. Désormais destiné à récolter des dons pour lutter contre les myopathies, le marathon de 30h est présenté par Jerry Lewis qui poursuit l’aventure jusqu’en 2011.

Après les 28 heures de direct, le premier Téléthon français se termine avec près de 180 millions de francs de don. L’acteur américain clôt la cérémonie:

« Avant qu’on se dise au revoir, je dois dire aux Français, pour la première fois de l’histoire de ce pays, vous avez donné de l’espoir à ces enfants ! vous devez vous sentir formidables ! « 


Cette première édition du téléthon remporte un franc succès, mais cela n’était pas gagné d’avance.
Au milieu du marathon, le soulagement est perceptible.

« Les organisateurs n’en croient pas leurs yeux et leurs oreilles ils espéraient sans trop l’envisager 50 millions de francs au bout du compte, et cette somme était déjà atteinte ce matin »
(Danielle Messager)


Dorothée fut la premiére a vouloir importer le « Téléthon » en France. En 1985, lors d’un voyage aux États-Unis, elle découvre l’émission qui l’émeut. L’animatrice s’investit alors dans ce projet au côté de Jean Pierre Spiero, réalisateur de télévison qui travaille alors sur « Champs Elysées » et d’autres événements télévisuels en direct. Elle obtient l’accord de Jerry Lewis mais la direction d’Antenne 2 de l’époque reste frileuse, ne croyant pas au potentiel de l’animatrice pour enfants et pensant que le système français de solidarité est suffisant. Jacqueline Joubert lui fera signe elle aussi de « se calmer », déclarera-t-elle également.


En 1986, à la demande de Bernard Barataud et avec l’approbation du CA de l’AFM, Pierre Birambeau part aux États-Unis avec sa famille pour étudier le « Téléthon » américain. Bernard et Pierre en déduisent des propositions permettant d’adapter le concept en France. Sur la base de leur dossier, ils parviennent à convaincre les dirigeants de la 2ème chaîne française d’adapter l’émission.
Depuis la première édition, toutes les bonnes volontés (monde associatif, fédérations sportives, entreprises) se rassemblent chaque année début décembre pour récolter des dons servant à faire avancer la Recherche. Chaque année, une personnalité parraine l’émission et se mobilise pour aider cette cause. Ainsi Mireille Mathieu, Alain Delon, Michel Boujenah, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Patrick Bruel, Zazie ou Pascal Obispo et tant d’autres utilisent leur notoriété pour collecter des dizaines de milliers d’€uros. Le record s’élève à 106 696 532 € en 2006.

Sources:
Sud Ouest
AFM Téléthon
France Info


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Suite à son départ de "Récré A2" pour aller créer son Club sur TF1, on n'avait…