Ulysse 31 est un dessin-animé franco-japonais créé par Jean Chalopin et Nina Wolmark d’après « L’Odyssée » d’Homère, réalisé sous la direction de Bernard Deyriès. La série est diffusée en France pour la première fois à partir du 3 octobre 1981 sur FR3 par tranches de 5 minutes tous les soirs du samedi au vendredi à 19h55 avant une rediffusion complète de l’épisode le samedi suivant à 18h30. La série sera maintes fois rediffusée notamment sur France 3 dans « Les Minikeums », puis en 2004 sur France 5 dans l’émission « Midi les Zouzous », puis sur les chaînes Télétoon et Mangas.
Coproduite par les studios DIC et Tokyo Movie Shinsha, cette série transpose au XXXIème siècle, l’histoire de l’Odyssée ainsi que d’autres épisodes de la mythologie grecque. Le design général, en particulier celui du vaisseau d’Ulysse, l’Odysséus, allie le logo de la chaîne commanditaire FR3 au design futuriste de « 2001, l’Odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick. C’est Shōji Kawamori, célèbre designer de mecha qui s’en est chargé.
Aussi réussi soit le produit final, la collaboration entre les équipes françaises et japonaises s’est révélée souvent compliquée. «Les disputes étaient permanentes. Des choses ne passaient pas, d’un côté comme de l’autre.» Exemple de point de discorde : la place de la femme dans l’intrigue. «Pour le studio japonais, la femme devait toujours se trouver derrière les hommes. Elle ne pouvait jamais entreprendre d’action. Les auteurs français ont lutté pour corriger le tir, imposer leur vision. D’une manière plus générale, la philosophie du mythe d’Homère était incompréhensible pour les Japonais. Ils peinaient à comprendre les scénarios.» Malgré les difficultés rencontrées, le premier épisode dévoilé au salon professionnel MIPTV fait un tabac. La diffusion sur FR3 dès le 3 octobre 1981 rencontre le même succès. «FR3 a simplement dit bravo aux créateurs, les professionnels ont réservé une ovation à Ulysse 31, le grand public a directement répondu présent», récapitule Maroin Eluasti. «Le succès ne s’est jamais essoufflé au fil des années, que ce soit via les rediffusions TV, les produits dérivés, les DVD…»
L’épisode pilote a connu deux versions. La première est réalisée par René Borg et n’a jamais été diffusée à la télévision. En 2007, un internaute japonais la met en ligne. De mauvaise qualité, la vidéo permet toutefois de noter quelques différences : l’animation est moins fluide, le character design est plus typiquement japonais et l’Odysseus a une apparence totalement différente. Toutefois, certains éléments sont déjà bien présents, tels que l’intrigue et les personnages principaux. Pour la deuxième version du pilote, l’équipe nippone revoit donc le character design, le mecha design et la qualité de l’animation. Le personnage d’Ulysse est particulièrement retouché. L’équipe nippone, qui souhaite honorer Jean Chalopin, lui donne la plupart de ses traits. L’aspect graphique des Zotriens et de Nono est, par contre, presque identique à la première version. Une rumeur a longtemps circulé sur l’existence d’un doublage français mais elle n’a finalement été confirmée qu’en 2015. Le doublage français de 1980 est très éloigné du doublage définitif. Même si certaines voix resteront, notamment Jean Topart dans le rôle de Zeus, c’est le très reconnaissable Claude Giraud qui incarne Ulysse.
A l’occasion de la sortie chez Huggin et Mummin le 25 octobre 2019 du livre « Ulysse 31, l’histoire illustrée d’un dessin animé culte de notre enfance », Alexandre Letren, spécialiste des séries sur la radio VL, a décidé en compagnie de son auteur Maroin Eluasti de nous raconter l’histoire de ce grand dessin animé, le tout émaillé de nombreux extraits de la bande originale de la série.
Ulysse 31 | « The Générique TV Show » #323
(23 octobre 2019)
38 ans après la diffusion du premier épisode, les héros de Ulysse 31 habitent encore les souvenirs de millions de téléspectateurs. En 26 chapitres de 26 minutes, la série animée s’est imposée comme un dessin animé culte. «Originellement, la série était censée compter 52 épisodes», raconte Maroin Eluasti, auteur du livre Ulysse 31, l’histoire et les coulisses d’un dessin animé culte de notre enfance (éditions Huggin & Muninn). «Comme le compteur s’est arrêté à 26, il a longtemps été question d’une suite ou d’un film, mais les discussions n’ont jamais abouti.»

Sources additionnelles:
Le grenier de la télé
Planète jeunesse
Hervé de La Haye
« The Générique TV Show »
L’avenir

2 commentaire

Alexandre · jeudi 31 octobre 2019 à 01:41

Petite Erreur !!! si capitaine Flam était bien doublé par le regretté Philippe Ogouz.. et Zeus par ‘feu’ M. Jean Topar le doublage d’Ulysse a été réalisé à l’époque par Claude Giraud…

Pour le reste article très intéressant !

    Les années récré · jeudi 31 octobre 2019 à 01:49

    Il s’agit de sa voix dans l’épisode pilote ( à écouter dans mon montage). Claude Giraud sera sa voix officielle.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Il existe trois génériques français. En France, pour les deux premières diffusions, en 1981-1982 puis en…