le jeune William passe les vingt premières années de sa vie en Afrique au gré des affectations de son père. Il quitte l’Algérie en 1967 pour effectuer des études de lettres en France.
Il commence sa carrière audiovisuelle à l’ORTF en 1970 à la direction des affaires extérieures et de la coopération (l’actuelle RFI).
En 1974, il devient journaliste pour TF1. Il y présente l’émission-jeu « Qu’est ce que c’est? »
à destination des jeunes téléspectateurs.




En 1976, il co-anime avec Ariane Gil “Restez donc avec nous le lundi” sur TF1.



En 1978, William Leymergie rejoint la 2ème chaîne et devient notamment responsable éditorial de l’émission « Disney Dimanche » en 1979 puis de « Récré A2 », en 1980.




Il participe à l’album « Dorothée et ses amis chantent… » et pousse « la chanson de Zeltron » ainsi que celle d' »Albator » aux côtés de Dorothée, Ariane Gil et Patrick Simpson Jones.



Depuis la rentrée 1978, Willy propose la séquence « Maraboud’ficelle » en collaboration avec le dessinateur Cabu. Tous deux, en suivant les instructions des enfants, composent une histoire en bande dessinée qui sera d’ailleurs publiée en album.



En 1984, alors qu’il présente encore le journal sur France Culture, Willy interpréte le générique du dessin animé « Pac-Man » ce qui n’est pas du goût de ses employeurs.
«Dans notre métier, les gens veulent à tout prix vous ranger dans une case. Ils ne supportent pas ceux qui font plusieurs choses. Je demandais des dérogations à Radio France pour mes émissions télé du mercredi. Et pour me punir, on me collait le flash le même jour à 23 heures.»



A partir du 10 janvier 1985, il prend les rênes de la nouvelle émission matinale de la deuxième chaîne: « Télématin ».
A la rentrée suivante, l’animateur propose en plus une nouvelle émission familiale diffusée après le divertissement du samedi soir. Avec « Les histoires de l’Onc’ Willy », il propose de (re)découvrir des vieilles séries diffusées il y a déjà longtemps.

De 1986 à 1989, Antenne 2 lui confie la présentation de son JT de 13h qu’il coprésente avec Patricia Charnelet.




Malgré le succès de cette nouvelle formule – l’audience du journal dépasse celle du 13 h de TF1, présenté par Yves Mourousi – la chaîne demande à l’animateur de reprendre la case du matin qu’il occupera jusqu’en 2017! Il en devient le producteur par la même occasion.

Pendant ce temps, il propose également quelques émissions à la radio comme « Fréquence Mômes » de 1991 à 1996 sur France Inter ou, de 2005 à 2008, une émission consacrée aux quinquagénaires: « Viva quinquas » sur Europe 1.

Le 30 juin 2017, il présente donc pour la dernière fois « Télématin » et fait ses adieux avec émotion au service public après 40 ans de bons et loyaux services.




Le 11 septembre 2017, les téléspectateurs le retrouvent sur C8 dans « William à midi » une émission très similaire à « Télématin » mais cette fois à l’heure du grand-déjeuner.

A noter que William Leymergie a également jouer dans 4 films de Claude Lelouch:
1995 : Les Misérables
1996 : Hommes, femmes, mode d’emploi
2005 : Le Courage d’aimer
2017 : Chacun sa vie

Source additionnelle:
Libération


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Fille du poète Giani Esposito et de la comédienne Pascale Petit, la petite Bojidarka née le…