Je sais pas vous mais moi ce que je préférais à l’école c’était la récré, les moments passés avec les copains à jouer aux billes, à « Tape-tape délivrance », à l’élastique… Ces moments à s’échanger les images Panini en double, à partager les bonbons, à se coller les tatouages Malabar sur le bras…

Et puis, y avait le moment « après l’école », une dernière partie de billes avant de rentrer à la maison où on se sentait un peu seul mais rarement longtemps car il y avait des émissions réconfortantes comme « Récré A2 », « Salut les p’tits loups » ou plus tard « Amuse 3 » et le « Club Dorothée ». La récré recommençait grâce aux séries et aux dessin animés, à Casimir, aux Zabars, à Dorothée ou aux Minikeums pour les plus jeunes.
En grandissant, les rendez-vous changeaient mais l’émotion était la même avec Zack, Mike, Spike, Nick et Costa, Brendon et Brenda, l’Oncle Jesse ou encore Hélène et ses garçons.

Et puis, il y avait les mercredis et les vacances, les chaînes de télé n’étaient pas avares en programmes jeunesse et nos parents se désolaient, déjà, de nous voir collés devant nos écrans cathodiques plutôt que de prendre un bouquin ou de jouer dans le jardin.

Ces moments de l’enfance, nous en sommes pour la plupart tous nostalgiques.

En 1998, j’ai quitté la maison familiale pour poursuivre mes études. J’ai eu mon premier studio et tout de suite j’ai eu internet.
Malgré toutes les possibilités qu’offrait la toile, c’est vers ces années-là que je me suis dirigé.
Téléchargeant des chansons de Dorothée ou des génériques de dessin animés en 56K soit 15 minutes pour des morceaux désormais appélés MP3, je me suis mis à bidouiller des sites web, puis des blogs et même un MySpace…

En janvier 2009, je proposais sur Facebook, une page fan dénommée « Dorothée, on t’aime ».
M’initiant au développement web via le système « Flash », je mets en ligne en 2010 un Mini-Site retraçant la biographie de Dorothée de son enfance à son nouvel album. Malheureusement, avec l’abandon de cette technologie, ce site n’est plus accessible depuis le 31 décembre 2020.

La page change de nom pour « Les années Dorothée » avant de devenir plus généraliste avec « Les années récré » à la rentrée 2014. Une page « Dorothée (présenté par « Les années récré ») » est proposée en remplacement.
Frustré par le côté éphémère des réseaux sociaux et grâce à une petite formation WordPress, je décide de créer un site complet afin de préserver et de mettre en avant les différents documents retrouvés et de poursuivre la rédaction de nouveaux articles. Le site « Les années récré » est né !

Tout au long de mon travail d’archivage, je retrouve également des petites pépites, des extraits d’émissions cultes, des sketchs amusants, des artistes adorés, j’ai donc décidé de partager également ces trésors sur la page « L’Almanach des souvenirs » que l’on retrouve également sur le site à côté section dédiée à nos chères « Speakerin(e)s ».

Aujourd’hui, plus que jamais, je suis toujours investi et passionné par cette période magique et insouciante. Période qui était également un refuge et qui reste pour chacun d’entre nous « le pays joyeux des enfants heureux » et pour ce pays, pas besoin de visa (ni de masques), vous êtes tous les bienvenues!