« Qua Qua O » ainsi qu’il est orthographiée dans la plupart des hebdomadaires télé, est aussi le nom que l’on entend à l’antenne lorsque la séquence est lancée par un animateur.
La particularité de cette série de 98 épisodes crée par Francesco Misseri réside dans l’animation image par image en papier découpé. De l’origami qui ne dit pas son nom, en quelque sorte.
Il s’agit des aventures d’un petit canard, mais sans dialogue, ou du moins il n’est que peu compréhensible : c’est en particulier le public des tout-petits qui est visé, même si visuellement les séquences sont attrayantes pour tous les enfants. La musique également, de Piero Barbetti, est très entraînante et accompagne parfaitement les pérégrinations du petit canard.


Les épisodes commencent invariablement par un échange entre celui-ci et son papa. On a l’impression que ce dernier l’autorise à aller se balader en émettant quelques recommandations. Le petit s’en va donc gaiement, en caquetant au rythme de la musique, jusqu’à ce qu’il rencontre un animal d’une autre espèce (tigre, taureau, hyène, cheval, chat, etc…). Débute alors un échange que T’on peut qualifier de «culturel» entre les animaux de papier : QuaqQuao fait « Couac couac» et l’autre lui répond dans sa langue, puis les deux tentent de s’imiter l’un l’autre. Ils jouent, se mélangent, puis le petit canard repart vers Papa, en s’exerçant à sa nouvelle langue. Tout fier, il montre ce qu’il a appris. A bien y regarder, QuaqQuao est une invitation au voyage et à la rencontre de ce qui est différent de nous. Une semaine après QuaqQuao, une autre création Misseri déboule dans Récré A2: « Mio & Mio » .



Source additionnelle:
Livre: « Nos années Récré A2 (1978-1988) »


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
"Le petit Prince orphelin" est une série animée japonaise diffusé en France en 1979 sur TF1…