Yok-Yok est né d’une noix qu’un corbeau curieux a laissé tomber. Joyeux lutin au chapeau rouge en forme de champignon, Yok-Yok y était en réalité enfermé depuis trente ans, à la suite d’un mauvais sort de la fée Carabosse.

Imaginé par Etienne Delessert en 1977, les aventures de Yok-Yok sont déclinés en 12 albums illustrés, mais aussi 150 brefs films d’animation de 10 secondes diffusés de par le monde. En France, c’est dans Récré A2 que l’on découvre ce personnage à la rentrée 1981.







A la rentrée 1984, c’est un nouveau Yok-Yok que les spectateurs découvrent, il s’agit désormais d’une marionnette animée à qui Sylvie Genillard prête sa voix ce qui lui permet de chanter sur les musiques d’Henri Dès composées pour l’occasion.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
A la rentrée de 1981, sous l’impulsion de Jean-Luc Azoulay afin de lancer la carrière de…