« Elle est née un beau matin dans un berceau de bois »

« Bécassine » est, bien avant d’être la cousine de Chantal Goya, l’héroïne d’une bande dessinée française créé par la scénariste Jacqueline Rivière et le dessinateur Émile-Joseph-Porphyre Pinchon. Les enfants la découvre pour la première fois dans le premier numéro de l’hebdomadaire pour jeunes filles « La Semaine de Suzette » le 2 février 1905. À partir de 1913, le personnage de Bécassine est repris par le scénariste Caumery qui la baptise de son vrai nom, Annaïk Labornez. S’en suivent, jusqu’aux années 50, une trentaine d’albums mettant en scène notre amie bretonne dans toutes sortes d’aventures. Bécassine entre dans la culture française et ses histoires traversent les âges, les mamans et les grand-mamans transmettant les récits de génération en génération.


En 1963, Laurence Badie lui dédie « La Chanson de Bécassine » (Bide & Musique)


En 1969, c’est Georges Brassens qui écrit une chanson portant son nom.


Et puis, en 1979, Jean-Jacques Debout écrit pour son épouse, un titre qui collera à la peau de la jeune Chantal Goya, dont la carrière explose et réciproquement, pour toute une génération Bécassine restera la cousine de la chanteuse pour enfant.


Le chanteur breton Dan Ar Braz s’empare du phénomène et proteste « Bécassine, ce n’est pas ma cousine! »


En 1981, dans l’émission du « Tribunal des flagrants délires », Juliette Gréco reprend la chanson.


En mai 1981, le magazine « La bande à BéDé » dédit un numéro à notre gouvernante préférée.


Après quelques années de repos, Chantal Goya et Becassine reviennent, en 2001, en grande pompe, sur grand-écran cette fois, avec une version remixée du titre pour le film « Absolument fabuleux ». Jean-Paul Gaultier pour l’occasion s’amuse à redessiner le costume breton en version 2.0.


La même année, pour les fêtes de fin d’année, le film d’animation « Bécassine et le Trésor viking » de Philippe Vidal sort au cinéma. Muriel Robin prête sa voie à Bécassine qui n’a vraiment pas dit son dernier mot.


En 2018, c’est en live que l’on retrouve l’héroïne interprétée par Émeline Bayart dans un film de Bruno Podalydès sorti en juin 2018.



Quelques mois plus tôt, lors des auditions à l’aveugle pour l’émission « The Voice », Frédéric Longbois reprend le titre de Chantal Goya, une interprétation qui lui fera rejoindre l’équipe de Mika et parler de lui dans toute la France.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Au temps de l'ORTF, en septembre 1960, Maurice Brunot imagine "Le Petit train-rébus", devenu "Le Petit…