Gérard Curci, jeune Oranais fasciné par le chant choral et lyrique, arrive an France dans les années 60. Il participe à tous les radio-crochets du Sud de la Fance jusqu’à ce que le producteur-chanteur Claude-Michel Schönberg le remarque et l’engage en 1973 pour son opéra-rock « La Révolution française » aux côtés d’Alain Bashung, Gérard Blanc, Jean Schulteis, Antoine et Les Charlots.



Gérard Curci et son producteur ont l’idée de lancer un nouveau groupe inspiré par les personnages traditionnels de la Commedia dell’arte et au répertoire populaire et organisent des castings pour
trouver les artistes qui participeront à cette aventure. Les membres évoluent au fil des années autour de celui qu’on appelle désormais Basile. Parmi eux, les chanteuses à succès Sapho, Julie Piétri et Chantal Richard (Sloane duo Peter & Sloane) feront leur début. Cette dernière aura d’ailleurs plus tard l’idée de former une autre bande dans le même esprit: « Mini-Star ».
Françoise Pourcel (Boublil) participe également à l’aventure. Les téléspectateurs de « Récré A2 » la retrouveront dans « La Fée raconte… » en 1979.



En 1977, c’est dans « Les Rendez-vous du dimanche » de Michel Drucker que « La Bande à Basile » fait sa première télé avec « Les Chansons françaises », un pot-pourri de chansons populaires.


Suivi par « La chenille », qui se vend à 2 millions d’exemplaire, le succès est là et la bande s’invite dans toutes les fêtes de famille.



Pub: « Fédération de la chaussure française » avec La bande à Basille (1978)

Le groupe est plébiscité autant par les parents que par leurs enfants et Basile et sa bande sont régulièrement invités à participer aux émissions de télévision notamment celles destinées à la jeunesse.





En 1980, « La Danse du balai » et celle « du tapis » deviennent tout autant incontournables des réveillons en famille, mariages, baptêmes, enterrements de vies de garçon et Bar Mitzvahs.



Pendant toute la décennie, « La bande à Basile » enchaîne spectacles et galas mais son succès médiatique s’effrite. Il faudra attendre 1989 avec « On va faire la java » et ses 1,5 millions d’exemplaires vendus pour renouer avec la gloire.

Continuant à chanter les chansons populaires à travers toute la France, Basile et ses 3 compagnons intègrent la « Tournée Âge tendre et Têtes de bois » en 2010.


Christine Minier, Michel Quereuil, Gérard Curci et Framboise (Françoise Ney)

Christine Minier, née en 1964 à Saint-Raphaël, a représenté la France au « Concours Eurovision » en 1987 avec « Les mots d’amour n’ont pas de dimanche » sur des paroles de Gerard Curci. Elle intègre ensuite « La Bande à Basile ».

Source additionnelle:
Page Facebook: La bande à Basile
Chante France


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A suivre
Petit hommage à Sean Connery qui vient de nous quitter. Ce grand acteur avait commencé sa…